Le collectif soignant d'une clinique psychiatrique humaniste souhaite devenir une Société Coopérative (SCIC)

Slide
Mars 2022

Jean-Louis Place, médecin-directeur et propriétaire de la Clinique de La Chesnaie annonce la mise en vente de la clinique. Dans la foulée, les soignants et quelques sympathisants montent une association, Les Ami.e.s de La Chesnaie, pour présenter un projet de reprise de la clinique sous forme de SCIC (Société Coopérative d'Intérêt Collectif).

Slide

En deux mois, l'association se dote d'un site internet, affiche sa présence dans les médias, les réseaux sociaux, commence à élargir sa base de sympathisants, à nouer des contacts avec les collectivités locales (région Centre, agglomération de Blois, commune de Chailles, etc.) et à se rapprocher de partenaires spécialistes de l’Économie Sociale et Solidaire (URSCOP, Legicoop, Finacoop). La presse locale et nationale (Le Monde, Libération, France Inter, La Nouvelle République, etc.) se fait écho de notre projet.

Slide
Mai 2022

Les membres de l'association et les sympathisants sont invités à se positionner et à "prendre part" en indiquant à quelle hauteur ils seraient prêts à investir dans la SCIC.
En quelques semaines, les promesses de participation au capital de la SCIC s'élèvent à 300 000 €.
Dans ce même temps, un des membres de la Direction de l’Élan Retrouvé nous contacte et se présente à la Clinique sans y être invité, en se montrant intéressé par un partenariat.
Après quelques échanges, nous attendons toujours de leurs nouvelles...

Slide
Juin 2022

Jean-Louis Place adresse un courrier acerbe aux professionnels de la Clinique. Les relations avec le vendeur sont difficiles : s'il prétend souhaiter "plus que quiconque que le projet institutionnel de la Chesnaie se perpétue et évolue", il ne semble accorder aucun crédit à l'initiative des soignants qui sont pourtant les principaux garants de ce projet comme il a pu leur dire.
En parallèle, un bulletin de souscription est adressé aux personnes qui se sont manifestées pour "prendre part" au projet.
A l'heure actuelle, ce sont 330 000 € qui ont été apportés par 700 sociétaires au capital social de la SCIC et environ 400 000 € d'engagements de souscription sont signés.

Slide
18 Juillet 2022

L'association dépose son offre de reprise pour un montant de plus de 5 millions d'€, avec le soutien formel de 80% des salariés ainsi que de la Région Centre, des communes de Chailles et de Blois, de la Communauté de Commune Agglopolys, de directeurs d'institutions jusqu'en Belgique, d'universitaires, des Clubs thérapeutiques, des acteurs du monde des arts et de la culture, etc.
Une délégation se rend à St Alban pour les rencontres de la psychothérapie institutionnelle. Le projet reçoit un accueil très favorable des différents représentants du mouvement.

Slide
10 Août 2022

80 professionnels de La Chesnaie - incluant l’ensemble des médecins à l'exception du médecin-directeur- ont signé un courrier adressé au vendeur demandant une écoute et un dialogue constructif autour du projet de coopérative, de la passation et de la transmission.
Une tribune est lancée sur change.org : en moins de 15 jours, plus de 8 000 signataires ont manifesté leur soutien pour ce projet.

Slide
2 Septembre 2022

Le Dr Jean-Louis Place, médecin-directeur et propriétaire de la clinique, annonce par courrier aux salariés qu'il entre en négociations exclusives avec la Fondation l'Elan Retrouvé pour la vente de la clinique.

Slide
5 Septembre 2022

Assemblée Générale Extraordinaire de l'association des Ami.e.s de La Chesnaie pour se transformer en SCIC-SA et donner véritablement corps au projet d'un point de vue juridique.
C'est HISTORIQUE !
Il nous a fallu de l'utopie et du courage mais nous posons une pierre pour une société juste, où chacun a sa place et peut faire entendre sa ou ses voix.

Slide
16 Septembre 2022

Rédaction d'un Communiqué de Presse pour réaffirmer notre positionnement.

Slide
24 et 27 Septembre 2022

Premières grèves, historiques, de salariés chesnéens contre les orientations stratégiques entreprises par le directeur.
Distribution de tracts au marché de Blois pour informer et "grêpe" au sein de la clinique (crêpes, cafés et temps d'échange proposés aux patients et professionnels).

previous arrow
next arrow

Aujourd’hui, nous dénonçons ce que nous considérons comme un passage en force de la fondation et du vendeur.

Si la fondation L’Élan Retrouvé souhaite mettre son discours sur les valeurs et la défense de la Psychothérapie Institutionnelle en cohérence avec ses actes, nous l’invitons à repenser ses pratiques en appui sur le collectif soignant. Elle peut nous contacter pour devenir sociétaire de la SCIC tout comme l’ensemble de nos partenaires. Nous demandons une rupture de la clause d’exclusivité par l’une des deux parties afin que le vendeur étudie notre offre et projet à sa juste valeur, ce qui jusqu’à présent n’a jamais eu lieu.

Pour une Chesnaie coopérative et indépendante !

Dans ce but, une délégation de sympathisants s’est rendue le mardi 18 octobre aux locaux de l’Élan Retrouvé à Paris pour leur remettre un courrier dans ce sens. 


Le projet

Depuis sa création en 1956 par le Dr Claude Jeangirard, la Clinique de la Chesnaie accompagne des personnes en souffrance psychique en appliquant et en réinventant au jour le jour les principes de la psychothérapie institutionnelle. En 1988, le Dr Jean-Louis Place a succédé au médecin-fondateur et a continué d’animer la clinique dans l’esprit humaniste et progressiste de ses débuts, tout en accompagnant les évolutions nécessaires pour conformer l’établissement à la réglementation et au Code de Santé Publique.

Un changement de direction est aujourd’hui annoncé.

Les soignants souhaitent sauvegarder le lieu unique qu’est la Clinique de La Chesnaie en reprenant la clinique pour en faire une Société coopérative d’intérêt collectif, c’est à dire une entreprise dont le Directoire est en parti élu, et dont les grandes orientations seront décidées de façon démocratique et collégiale en assemblée générale par les sociétaires : salariés, usagers bénéficiaires et partenaires extérieurs.

Qui de mieux placé que l’équipe pluridisciplinaire déjà en place pour en assurer la continuité ?

Un tournant majeur auquel vous pouvez prendre part

Aujourd’hui nous cherchons à construire un avenir coopératif et citoyen pour reprendre la clinique sous forme de SCIC. A travers ce projet, nous nous engageons pour préserver notre spécificité de soins et continuerons à nous démarquer de la pratique des groupes privés, qui tendent à uniformiser les prises en charge psychiatriques et à satisfaire des objectifs de rentabilité qui vont à contresens de notre éthique.

Un rachat par un groupe privé risquerait de mettre en péril l’organisation institutionnelle telle que nous souhaitons la préserver.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux